Archives pour l'étiquette gauche

L’affaire du siècle disent-ils..

La Garde des Sceaux aurait menti…c’est l’affaire du siècle… tellement plus grave que toutes les affaires et agissements d’un certain M. NS et de sa troupe. Pensez donc.Ça se déchaîne comme rarement à droite mais peut-on encore l’appeler droite républicaine cette meute, quand on voit et entend ce qui se dit, les positions outrancières qui sont prises sans aucun respect des lois et institutions républicaines? C’est un cauchemar de penser qu’ils pourraient de nouveau avoir le pouvoir, ceux-là et celles-là qui d’ailleurs considèrent qu’ils ne l’ont jamais perdu. Les coups d’état ne sont pas forcément en dehors de nos frontières, c’est certain qu’un certain nombre d’esprits (fragiles, très fragiles pour certains, quand ils sont frustrés du pouvoir) en rêvent..
Hélas la caisse de résonance médiatique dans sa presque totalité surfe sur ce courant délaissant toute indépendance de jugement, tout fondement d’enquête, toute information sur les textes et les lois. Jouissant eux aussi d’alimenter la bête avide, le monstre accusatoire. Hélas, trois fois hélas, les Français ont les oreilles pleines des « fautes » (Le Monde) du gouvernement, oui vous avez bien lu, c’est le gouvernement, Mme Taubira first, qui est en faute.
L’art du retournement langagier  et  idéologique est à l’oeuvre encore une fois (déjà en 2007 NS invoquant Jaurès!!). C’est la nouvelle mode, la nouvelle stratégie de la droite (et ses extrémités) de renverser signifiants signifiés significations, semer le trouble dans les esprits, retourner sur l’autre sa propre cause. L’accusatoire aveugle, sans foi, sans loi..
Merci Madame Taubira de vos explications franches et claires.


Indépendance de la justice : Extrait de la… par Najat-Belkacem

© evah5

De la jeunesse. Quel destin?

On a vu avec la ManifPourTous (ré)apparaître le discours de la prévalence de Dieu sur les lois de la République,  sans retenue, sans gêne (cf. billet infra). On avait déjà pu d’entendre cela de la bouche de NS, vous savez le prêtre au-dessus de l’instituteur.. Si la position de foi est respectable dans son intimité et son lien au divin un par un, si l’Eglise, les Eglises sont acceptées voire bienvenues dans l’espace républicain en tant qu’insitutions qui ont  un point de vue, une charge, et une responsabilité morale par rapport à la communauté, on peut à juste titre s’inquiéter, se désoler, voire s’emporter contre un envahissement idéologique manifeste qui ne cache pas sa volonté d’évangélisation ici et là. Ainsi le « bon » pape François, sous couvert d’être du côté des pauvres, exhorte-t-il la jeunesse du monde à ne pas reculer devant la tâche. De même les salafistes optent-ils pour la charité pour mieux exercer la prédication et la conversion. La place qu’occupe ainsi de nos jours la/les religions dans l’espace public des démocraties invite à quelques réflexions plus larges concernant la jeunesse, son devenir, et les perspectives identificatoires offertes en ce début 21ème siècle. Continuer la lecture de De la jeunesse. Quel destin?

Segolène Royal/ »Cette belle idée du courage »


« Cette belle idée du courage », c’est aussi la sienne, et aussi la vérité, l’audace, l’invention, et la liberté de la parole et de l’action.

 


Ségolène Royal par franceinter

 


Ségolène Royal – 8h40 par franceinter

Et aussi Le Monde :

« une restructuration du ministère de l’économie et des finances est nécessaire. »

« ..chantier démocratique. mutation écologique. économie sociale et solidaire.. »

« .. insuffler  de la confiance. monter en puissance. exprimer une stratégie globale, et des priorités. donner des perspectives.. »

« Regardons l’avenir et réussissons les cent premiers jours de la deuxième année ! » etc…

 

 

Dérives/Ce vieux Fonds de (F)Rance

 La loi autorisant le « mariage pour tous » a été votée à l’Assemblée Nationale. Enfin ! A quel prix ! Que de dégâts, de remous ! Non pas qu’elle ne soit pas légitime, mais ce que tout cela a déclenché, a révélé, dans notre beau pays mérite que l’on s’y arrête. Mais après tout, cela aura fait réveil et rappelé la réalité d’un certain  « fonds » français. Continuer la lecture de Dérives/Ce vieux Fonds de (F)Rance

« Un sursaut est impérieux » S. Royal Toulouse

« La politique ce n’est pas ma partie, je le rappelle tout au long de ces billets, des éléments plus techniques peuvent bien sûr m’échapper, mais je fais retour ici sur ce que j’en entends au rythme du temps et des échos assourdissants de l’univers médiatique, mais aussi des analyses plus poussées dans tous les domaines, hélas trop rares. « L’inconscient c’est le Réel » (J. Lacan). Je suis moi-même aux prises et au service chaque jour de ce qui parle et fait symptôme, de ce Réel, là où ça rate. Et cela est politique.

« Cela fait déjà pas mal de temps  que je voulais en dire quelque chose de cette « arrivée » de la Gauche au pouvoir, (beaucoup de places de pouvoir, très lourde responsabilité). Ne trouvant ni le temps ni l’envie, parce que ne voulant pas  donner prise à ce « hurler-avec-les loups » médiatique, ni participer à cette curée aveugle (ou intentionnel?), ne voulant pas donner l’impression que je participe à l’abattage déchaîné et systématique, comme toute une part des media, signe s’il en était besoin que la presse est bien aux mains des libéraux, et aussi que le « dire tous pareils » de nombre de journalistes, leur slogans en boucle, leurs exégèses parfois « délirantes »  fonctionne à plein. « les moutons.. » Marianne. Mais ce dont on est  là les témoins, je l’ai bien souvent dénoncé  et depuis longtemps! Avec S. Royal  (2007, Primaires PS), on a déjà depuis longtemps l’entraînement au bashing (les « camarades » ne le dénonçaient guère alors!).

Sans doute suis-je baignée de ce sentiment sourd et confus de ne rien pouvoir attraper, épingler, qui ferait signe, oui, on ne peut le nier, d’un « cap« . Une « marche en crabe » dit  Domenach dans Marianne. Oui, bien vu. Ou bien, j’apprécie cet autre point de vue : « L’art de M. Hollande est à son comble dans cette retenue, ce retrait…Il triomphe à se dérober dans un invincible incognito. On ne saurait être plus habile. Mais qui prendrait comme phare dans la tempête une étoile filante qui clignote sur le bord de sa disparition. ». François Hollande, avion furtif, par Jacques-Alain Miller

« Loin de moi l’envie de critiquer aveuglément ce gouvernement et ce Président avant qu’ils n’aient eu le temps de faire leurs preuves. Ils ont bien sûr mon soutien de coeur et de raison. J’ai élu F. Hollande sans état d’âme, tant j’étais déjà consciente d’une position politique et éthique peu tranchée. Je n’ai cependant aucune sympathie pour la stratégie de  JL Mélenchon qui, même si les arguments sont souvent fondés, entretient un climat permanent de catastrophisme, d’agressivité, et de critique souvent injurieuse à l’égard du pouvoir, tant il vise à le déstabiliser pour s’en emparer (il a eu pour cela une longue formation militante).

« Un désir peu décidé, dis-je. Bien sûr, on a quitté un état de « terreur » et de démolition quasi permanent, style du sarkozysme. Bien sûr il faut reconstruire autre chose, autrement. Bien sûr ce n’est pas le même style et le même projet politique, et c’est tant mieux.  Cependant, d’ores et déjà des signes me paraissent préoccupants. Continuer la lecture de « Un sursaut est impérieux » S. Royal Toulouse

olivier de terre neuve

olivier ferrand juste élu 2012Olivier notre ami si attentif le soir des pleurs de ségolène si inquiet  de l’avenir de la gauche si ouvert à toute pensée et toute opinion qui permettait d’aller plus loin.

La gauche qui avance sans totems et sans tabous est en deuil. qu’il repose en paix.

©evah5

 Olivier Ferrand, le président du Think Tank Terra Nova, qui venait d’être élu député PS de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône, est décédé samedi matin à Velaux (Bouches-du-Rhône) d’un arrêt cardiaque à 42 ans, a annoncé le premier secrétaire du PS des Bouches-du-Rhône, Jean-David Ciot.


« Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 »

Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 par lesblogueursassocies

lesbloguersassociés

Une pionnière indéfectible

J’ai le sum…


J’ai le sum. Pour ceux qui ne sauraient pas, c’est un peu avoir la rage au fond. La rage, teintée d’une sorte de constat un peu mélancolique face au réel, « dégoûtée » comme disent les jeunes (mes excuses si c’est déjà un peu daté, tout va si vite!, mais c’est cette phrase qui court dans ma tête).

Florilège 

ICI

*L’équipe de campagne de F. Hollande est constituée.

« Pour des raisons que chacun peut comprendre, ils (Royal et Montebourg) n’intégreront pas l’équipe de campagne. Ségolène Royal, qui a été candidate à l’élection présidentielle, ne pouvait y figurer. Chacun doit avoir sa liberté », (ajoute) M. Hollande. (lemonde.fr 16/11)
Bon! tout cela est sans doute décidé en bon accord. Tout de même je ne comprends pas bien: Valls n’était-il pas candidat aux primaires?

Les 2 amies sont là, Najat Valaud-Belkacem et Delphine Batho. Bonne chance à elles deux, qu’elles trouvent leur chemin sans se désavouer. Et Guillaume Garot aussi. Najat vite en selle pour donner le meilleur pour la victoire de FH.; un peu court tout de même l’analyse et la critique des « erreurs » de 2007. (BFMTV) (mais je ne suis pas « formatée » partisane, alors certains comportements, alliances etc.. tout cela doit échapper à ma « comprenette ». Ah! le monde et les moeurs de  la politique!).

Et puis la parité? Dans l’équipe de campagne, et pour les législatives? Réelle, pas juste pour faire comme si?  Je vous renvoie à ce point de vue de Olga Trotsansky, Secrétaire générale du Laboratoire de l’égalité et élue PS, qui « dénonce les renoncements de son parti pour les législatives ».

Les petites phrases qui traînent:  D. Cohn-Bendit: « FH se ségolénise »,  Moscovici:  « ne pas faire les mêmes erreurs que SR en 2007 »; ben voyons, c’est elle qui a fait les erreurs, et pas l’ami DSK par exemple et ses siffleurs de meeting et lanceurs de cassettes d’Euro RSCG et alii.; Mosco. qui disait qu’elle était out. Drôle tout de même l’impact de cette femme dans le discours, on se « ségolénise » maintenant. Evidemment c’est négatif, ça aurait pourtant été bienvenu qu’on se « ségolénise » un peu plus de partout quand on voit le spectacle peu opportun des négociations avec EELV; ah! l’appareil EELV, les postes! Mme Joly au moins est plus authentique, plus rigoureuse (trop?). Que n’a-t-elle cessé d’ignorer Royal, que n’ont-ils soutenu la plus écolo de tous, quand on voit les  incertitudes de toutes parts, le projet peu précis par rapport au  nucléaire! Conseil politique, Aubry; shadow cabinet, où est l’écologie? Ca y est chacun se place pour la suite..on y voit un manque de travail, d’élaboration et de recherche, on y voit les moeurs politiques dans toute leur face de comédie (si cela n’engageait pas le pays!), un certain amateurisme par rapport à des sujets si cruciaux. Valls/ami sincère de Dsk/ bénéficiant des services d’EuroRSCG pendant les primaires (de même que Montebourg) ( R. Bacquée Le Monde 6/7 nov.), s’occupe de la com. FH! Quel message! Tous ces hommes cravatés 5Oans!

* Moi, je verrais bien pour Royal un grand ministère « écologie industrie transport »  car « tout se tient » comme elle le  dit.. (on peut rêver…) Car, pour ce qui est de la clarté et du travail, suivez mon regard :
– Flamanville, Ségolène Royal : « Je fermerai la centrale nucléaire de Flamanville si je suis élue » Le Point 24/09/2011 Continuer la lecture de J’ai le sum…

Elle a quelque chose…


« Elle a quelque chose  que les autres n’ont pas » dit Guy Eyermann:

16 septembre 2011, Joué les Tours, lors d’un débat sur la pénibilité au travail, Guy Eyermann, syndicaliste et membre du Conseil Régional de Poitou Charentes, explique comment il en est venu à soutenir Ségolène Royal et pourquoi elle fait la différence avec les autres candidats dans le cadre des primaires.


Espoir royal, « y’a pas photo » par robinwood-lelouch

Tout un programme


Quand je lis le livre de Ségolène Royal  (Lettre à tous les résignés et indignés.. Plon),  j’ai bien envie encore une  fois de lui dire merci. Merci, pas tant pour moi, mais pour nous tous, pour beaucoup de nous en tout cas, pour nous livrer ses visions et ses propositions qui oeuvrent pour notre collectivité. Pas tant pour moi, qui ne suis ni résignée ni indignée; enfin pas trop, mon rapport au monde s’éclairant d’une logique de la causalité et de la responsabilité plutôt que des affects, même si bien sûr le réel du monde est bien souvent insupportable, et c’est plutôt alors la colère qui m’habite.

Cette lettre est vraiment un programme, un contrat social et moral, un pacte : « engagement social-écologique » (25), « responsabilité personnelle liée aux solidarités collectives (13), « socialisme de transformation » (51), parité, séparation des pouvoirs, cercles vertueux (75), « Etat anticipateur » (82), « efficacité de l’action publique », j’en passe.  D’une grande cohérence comme le note M. Mazerolles sur BFM TV dans un édito. assez louangeur! ( voir BFM TV ou Segorama).

Ségolène Royal va vers la vie toujours. Elle n’est jamais aussi belle, aussi simple, aussi vraie  et aussi vivante que lorsque, comme souvent, elle se mélange aux autres, aux gens, aux français, là ou là, banlieues, paysans, ouvriers, écoles..voir l’article du Monde, et sa scéance de dédicace à Noisy-le-Grand . Tout le contraire d’une icône! En grande politique, elle veut que ça marche, elle croit que ça marche, elle va faire que ça marche. Résolument campée contre la pulsion de mort, elle pense que les conditions socio-économiques et politiques sont à même de traiter les symptômes individuels. Tant mieux, elle est à sa bonne place.  Continuer la lecture de Tout un programme