Archives pour l'étiquette europe

« Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 »

Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 par lesblogueursassocies

lesbloguersassociés

Une pionnière indéfectible

Tout un programme


Quand je lis le livre de Ségolène Royal  (Lettre à tous les résignés et indignés.. Plon),  j’ai bien envie encore une  fois de lui dire merci. Merci, pas tant pour moi, mais pour nous tous, pour beaucoup de nous en tout cas, pour nous livrer ses visions et ses propositions qui oeuvrent pour notre collectivité. Pas tant pour moi, qui ne suis ni résignée ni indignée; enfin pas trop, mon rapport au monde s’éclairant d’une logique de la causalité et de la responsabilité plutôt que des affects, même si bien sûr le réel du monde est bien souvent insupportable, et c’est plutôt alors la colère qui m’habite.

Cette lettre est vraiment un programme, un contrat social et moral, un pacte : « engagement social-écologique » (25), « responsabilité personnelle liée aux solidarités collectives (13), « socialisme de transformation » (51), parité, séparation des pouvoirs, cercles vertueux (75), « Etat anticipateur » (82), « efficacité de l’action publique », j’en passe.  D’une grande cohérence comme le note M. Mazerolles sur BFM TV dans un édito. assez louangeur! ( voir BFM TV ou Segorama).

Ségolène Royal va vers la vie toujours. Elle n’est jamais aussi belle, aussi simple, aussi vraie  et aussi vivante que lorsque, comme souvent, elle se mélange aux autres, aux gens, aux français, là ou là, banlieues, paysans, ouvriers, écoles..voir l’article du Monde, et sa scéance de dédicace à Noisy-le-Grand . Tout le contraire d’une icône! En grande politique, elle veut que ça marche, elle croit que ça marche, elle va faire que ça marche. Résolument campée contre la pulsion de mort, elle pense que les conditions socio-économiques et politiques sont à même de traiter les symptômes individuels. Tant mieux, elle est à sa bonne place.  Continuer la lecture de Tout un programme

une Europe, maintenant

En cette période trouble et troublée il serait bienvenu de relire le discours que Ségolène Royal a tenu à Helsinki le 8 février 2011 lors d’un séminaire organisé par la Fondation Kalevi Sorsa en collaboration avec le Parti social-démocrate finlandais.

« … l’accord final reporte à plus tard les deux questions fondamentales pour l’avenir de l’Europe : la lutte contre la spéculation financière et la relance économique de la zone euro », a estimé Mme Royal ce jeudi à l’AFP à propos  des décisions du sommet européen.

« Des solutions durables existent pour sortir de la crise à condition que s’impose une vraie vision de l’Europe ». Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés