Archives pour la catégorie cinéma

Lady Jeanne

#JeanneMoreau RIP 310717
jeanne moreau

On savait bien que ça allait arriver mais on aurait souhaité le plus tard possible. Comme pour nos plus proches si chers.
Jeanne actrice mais pas seulement actrice chanteuse mais pas seulement diseuse théâtreuse mais pas seulement tout cela et encore plus encore autre  une belle personne au sens  le plus ancien qu’il soit dans le temps hors le  temps.

 

Japy et la Culture : « préserver cette lumière qui amène à la créativité »


Jeanne Moreau par Marguerite Duras DimDamDom Juillet 1965

 

jeannemoreau ascenseur capture écran
jeannemoreau ascenseur capture écran

 

Politique poétique créatrice inventrice libre et belle for ever

For ever young.

Shine on you crazy diamond.

JLG France_inter 21 mai

27’ Le bon cinéma a toujours annoncé en avance les catastrophes.. sans succès. 30’ je suis pour les frontières mais contre les douaniers.. les frontières sont faites pour passer. Entre une haie et une route on passe. 32’ ils ont fait une monnaie commune avant de faire une culture commune.. 34’ il vaut mieux que ça aille mal à un moment le mal vs dit quelquechose 35’ je me sens européen depuis Vercingétorix ou Charlemagne 41’ ce ne st pas des citations ce sont des preuves dit Sollers 45’ à propos du titre « film socialisme » : en banque on dit qu’il y a des obligations bancaires des titres ou même des produits qui ne valent rien et on les titrise ils obtiennent de la valeur même si ça ne vaut rien à cause du titre…Dans la métaphore de banque il y a le mot dette ce que j’aime pas c’est avoir des dettes et faire un film c’est payer ma dette aussi d’une certaine façon qui doit être inconsciente ou symbolique ou tout ça, donc le titre dit j’ai un titre obligataire le voilà film socialisme, ou bien adieu langage, et bien je dois payer ma dette (-ah qui ?) à ceux qui verront que je l’ai payée, s’ils le voient parce que souvent on me dit que je ne l’ai pas payée.. 52’ je suis né en même temps que le parlant et du reste j’ai peu parlé j’ai parlé très tard, vers 15-16 ans j’ai quasiment cessé de parler comme un autiste (pendant un an ou 2) ma mère s’est inquiétée j’ai dit dit non c’est de la philosophie.. 59’ le chien : comme il y a le chien on parle du chien et il n’y pas de dispute, si on veut du lien social il faut du chien 64’ il ne faut pas restaurer la Sixteen elle est comme ça si elle s’effondre elle s’effondre…il serait mieux de faire des films plutôt que de sauver de maquiller le visage.. produire, pas besoin d’engranger du capital du capital culturel.. de la valeur ajoutée séparée du capital 66’ les cahiers : on ne savait pas qu’il y avait des grands maîtres un jour on l’a découvert 68’ on ne fait pas table rase elle se fait elle-même, ne pas transformer les pyramides en tour Montparnasse… (ne pas) sauver à chaque saison les feuilles qui deviennent automnales.. 77’ on était plutôt des moines (les cahiers) 80’ la mort non je pense à la souffrance …j’ai souvent pensé à la fin de Paul Lafargue à l’âge de 69 décidé d’arrêter de partir…

 

faire un film c’est payer ma dette j’ai un titre obligataire  le voilà

© evah5

JLGodard- Un Poète

                                    « Quand je regarde le ciel entre les étoiles, je ne peux donc voir que ce qui a disparu. »

Wovon man nicht sprechen kann, darüber muß man schweigen.’ (Wittgenstein)

DANS LE NOIR DU TEMPS Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville 2001 – Royaume-Uni/France – 11mn

ADIEU AU LANGAGE

BIENTÔT À CANNES. MERCI MONSIEUR GODARD.

© evah5