Archives pour l'étiquette vérité

« Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 »

Ségolène Royal, un parcours d’Exception 2007-2011 par lesblogueursassocies

lesbloguersassociés

Une pionnière indéfectible

2012/ Pas sans 2007


On ne peut écrire l’histoire politique récente de la gauche et du pays tout entier en ne mettant le projecteur que sur le succès de 1981 et l’échec de 2002, ainsi que l’a présenté F. Hollande au Bourget le 22 janvier 2012. Il y manque un terme. Je respecte bien sûr sa subjectivité, et son temps subjectif de l’Histoire, cela qui pour lui a fait signe et qui lui appartient de façon privée. Ce qui ne lui appartient pas, cependant, de façon publique, c’est d’ignorer ainsi la séquence 2007, et la candidate de l’époque, première femme de la 5ème République portant les valeurs du peuple de gauche, et atteignant le deuxième tour avec un score plus qu’honorable, d’autant qu’il venait à la suite de la défaite de 2002. Première femme à porter haut et clair pour beaucoup de Français une façon neuve de faire de la politique, pleine d’espoir. De cela il aurait été digne et élégant que quelque chose soit nommé  au Bourget, publiquement; qu’elle-même ait été nommée, que l’on ait pu reconnaître la dette collective à son égard. Que l’on évoque peut-être Charléty. Continuer la lecture de 2012/ Pas sans 2007

En rire (?) Traiter de/par l’Ignorance.


Ségolène Royal doit-elle porter plainte contre ce « magazine » qui l’annonce comme « la première tête à claques de l’année »? Ou bien ne devrait-elle pas plutôt en rire, s’en moquer ? Je ne sais.

Certes ce classement, qui a déjà eu lieu l’année dernière, est d’une violence assez notoire; violence ou bien stupidité? Sondage idiot aussi bien. Madame Royal est donc la  personnalité que les français « désignent » comme « la plus agaçante ». Comme première place on pourrait rêver mieux bien sûr. Nous sommes d’ailleurs un certain nombre à avoir rêvé mieux, et à l’avoir dit. (17 millions tout de même!).

Agaçante, dérangeante, elle-même disait qu’elle n’était pas formatée comme les autres; l’indomptable;l’affranchie, la femme debout. Impudente, effrontée; tout cela a été dit d’elle. Toujours à l’excès, dans l’amour mais aussi dans la haine, c’est aussi cela qu’elle récolte. Est-ce productif de monter au créneau comme elle le fait?  Je le comprends, je ne suis pas certaine cependant qu’une fois encore le message ne demeure plutôt incompris. Elle doit prendre acte de ce qui là surgit. Trouver une autre image est sans aucun doute  incontournable, puisque la politique, définitivement, ne peut se passer d’image (comme nous tous, pris aux rêts du virtuel, qui, loin d’enrichir comme support imaginaire, frôle plutôt dangereusement avec les zones de folie, d’obscénité, et de violence). Car c’est bien encore une fois de la  violence qui surgit là, et non du verbe! Un signifiant tout seul, « agacer », « tête à claques », méticuleusement choisi par des officines faiseuses d’opinion qui surfent sur un désarroi collectif, habilement entretenu/fabriqué dans le discours politique, désarroi collectif dont la défense et la parade est le penser-pour -soi, contre l’autre, ne nous y trompons pas. Continuer la lecture de En rire (?) Traiter de/par l’Ignorance.

J’ai le sum…


J’ai le sum. Pour ceux qui ne sauraient pas, c’est un peu avoir la rage au fond. La rage, teintée d’une sorte de constat un peu mélancolique face au réel, « dégoûtée » comme disent les jeunes (mes excuses si c’est déjà un peu daté, tout va si vite!, mais c’est cette phrase qui court dans ma tête).

Florilège 

ICI

*L’équipe de campagne de F. Hollande est constituée.

« Pour des raisons que chacun peut comprendre, ils (Royal et Montebourg) n’intégreront pas l’équipe de campagne. Ségolène Royal, qui a été candidate à l’élection présidentielle, ne pouvait y figurer. Chacun doit avoir sa liberté », (ajoute) M. Hollande. (lemonde.fr 16/11)
Bon! tout cela est sans doute décidé en bon accord. Tout de même je ne comprends pas bien: Valls n’était-il pas candidat aux primaires?

Les 2 amies sont là, Najat Valaud-Belkacem et Delphine Batho. Bonne chance à elles deux, qu’elles trouvent leur chemin sans se désavouer. Et Guillaume Garot aussi. Najat vite en selle pour donner le meilleur pour la victoire de FH.; un peu court tout de même l’analyse et la critique des « erreurs » de 2007. (BFMTV) (mais je ne suis pas « formatée » partisane, alors certains comportements, alliances etc.. tout cela doit échapper à ma « comprenette ». Ah! le monde et les moeurs de  la politique!).

Et puis la parité? Dans l’équipe de campagne, et pour les législatives? Réelle, pas juste pour faire comme si?  Je vous renvoie à ce point de vue de Olga Trotsansky, Secrétaire générale du Laboratoire de l’égalité et élue PS, qui « dénonce les renoncements de son parti pour les législatives ».

Les petites phrases qui traînent:  D. Cohn-Bendit: « FH se ségolénise »,  Moscovici:  « ne pas faire les mêmes erreurs que SR en 2007 »; ben voyons, c’est elle qui a fait les erreurs, et pas l’ami DSK par exemple et ses siffleurs de meeting et lanceurs de cassettes d’Euro RSCG et alii.; Mosco. qui disait qu’elle était out. Drôle tout de même l’impact de cette femme dans le discours, on se « ségolénise » maintenant. Evidemment c’est négatif, ça aurait pourtant été bienvenu qu’on se « ségolénise » un peu plus de partout quand on voit le spectacle peu opportun des négociations avec EELV; ah! l’appareil EELV, les postes! Mme Joly au moins est plus authentique, plus rigoureuse (trop?). Que n’a-t-elle cessé d’ignorer Royal, que n’ont-ils soutenu la plus écolo de tous, quand on voit les  incertitudes de toutes parts, le projet peu précis par rapport au  nucléaire! Conseil politique, Aubry; shadow cabinet, où est l’écologie? Ca y est chacun se place pour la suite..on y voit un manque de travail, d’élaboration et de recherche, on y voit les moeurs politiques dans toute leur face de comédie (si cela n’engageait pas le pays!), un certain amateurisme par rapport à des sujets si cruciaux. Valls/ami sincère de Dsk/ bénéficiant des services d’EuroRSCG pendant les primaires (de même que Montebourg) ( R. Bacquée Le Monde 6/7 nov.), s’occupe de la com. FH! Quel message! Tous ces hommes cravatés 5Oans!

* Moi, je verrais bien pour Royal un grand ministère « écologie industrie transport »  car « tout se tient » comme elle le  dit.. (on peut rêver…) Car, pour ce qui est de la clarté et du travail, suivez mon regard :
– Flamanville, Ségolène Royal : « Je fermerai la centrale nucléaire de Flamanville si je suis élue » Le Point 24/09/2011 Continuer la lecture de J’ai le sum…

Leçon de politique / Royal : une parole (é)clair(e)


*L’ère de la peur et du chantage, l’argent, l’argent, les marchés. Le G 20, le spectacle des « couples », faux maîtres du Monde, Merkel-Sarkozy, et maintenant Obama-Sarkozy, les fausses promesses (paradis fiscaux, taxations financières). Partout, un diktat,  l’austérité, c’est ça ou rien, pas d’autre voie, l’injonction, sinon l’impasse, si l’on ose exercer un peu de démocratie (bien sûr un référendum n’est pas forcément le nec plus ultra de la voie démocratique, tant nous sommes sous la coupe de la peur et de la menace et du rejet de l’autre); ah! ces pauvres Grecs responsables de tout, juste bons à leur vendre des armes ou à aller bronzer dans leurs îles magiques! Certes, ils exonèrent les armateurs et l’Eglise, mais regardons donc devant notre porte : le ménage n’y est pas vraiment bien fait non plus, cadeaux aux plus fortunés, taxations des plus pauvres, affaires en tous genres; ne parlons pas de Merkel et de son deal avec les banques  suisses qui lui reversent une taxe sur ses créanciers allemands, sans que l’on touche au secret bancaire. Bravo!
Depuis quand Merkel et Sarkozy représentent-ils l’Europe des peuples ou des Etats, quelle légitimité ont-ils à imposer aux autres leur façon de voir, quel mandat, où sont les parlements, la Commission, etc..?

* Face à ce vacarme hostile, quant à moi, j’attends, j’attends, j’espère et j’attends. J’attends et je n’entends pas grand-chose. Continuer la lecture de Leçon de politique / Royal : une parole (é)clair(e)

Je vote clair et responsable.


« Je fais confiance à François Hollande » a dit Ségolène Royal

Sage décision; cela ne donne pas quitus bien sûr. Mais un certain nombre de ses propositions sont reprises, et c’est important, reprises et non « copillées ». Royal garde son cap, sa liberté, son style, ses idées, et sa détermination à ne pas oublier les classes dites « populaires », les oubliés.

Le récit médiatique continue de plus belle. Il est curieux que ce soit celle qui, ces derniers jours, en bénéficie le plus, qui veuille nous faire croire qu’elle est « l’anti-système »! Pourtant le système, ça la connaît!

Ce que j’en dis, pour être claire : Continuer la lecture de Je vote clair et responsable.

Royal 2012 / Un contrat avec la Nation


Royal Montreuil 10 sept. 2011 ©evah5
Royal Montreuil 10 sept. 2011 ©evah5

Montreuil,10 Septembre, beaucoup de monde, mélange, diversité, émotion et détermination. Ségolène Royal avance son Contrat pour la Nation. J’espère.

Contrat avec la Nation

View more documents from segoleneroyal

Tout un programme


Quand je lis le livre de Ségolène Royal  (Lettre à tous les résignés et indignés.. Plon),  j’ai bien envie encore une  fois de lui dire merci. Merci, pas tant pour moi, mais pour nous tous, pour beaucoup de nous en tout cas, pour nous livrer ses visions et ses propositions qui oeuvrent pour notre collectivité. Pas tant pour moi, qui ne suis ni résignée ni indignée; enfin pas trop, mon rapport au monde s’éclairant d’une logique de la causalité et de la responsabilité plutôt que des affects, même si bien sûr le réel du monde est bien souvent insupportable, et c’est plutôt alors la colère qui m’habite.

Cette lettre est vraiment un programme, un contrat social et moral, un pacte : « engagement social-écologique » (25), « responsabilité personnelle liée aux solidarités collectives (13), « socialisme de transformation » (51), parité, séparation des pouvoirs, cercles vertueux (75), « Etat anticipateur » (82), « efficacité de l’action publique », j’en passe.  D’une grande cohérence comme le note M. Mazerolles sur BFM TV dans un édito. assez louangeur! ( voir BFM TV ou Segorama).

Ségolène Royal va vers la vie toujours. Elle n’est jamais aussi belle, aussi simple, aussi vraie  et aussi vivante que lorsque, comme souvent, elle se mélange aux autres, aux gens, aux français, là ou là, banlieues, paysans, ouvriers, écoles..voir l’article du Monde, et sa scéance de dédicace à Noisy-le-Grand . Tout le contraire d’une icône! En grande politique, elle veut que ça marche, elle croit que ça marche, elle va faire que ça marche. Résolument campée contre la pulsion de mort, elle pense que les conditions socio-économiques et politiques sont à même de traiter les symptômes individuels. Tant mieux, elle est à sa bonne place.  Continuer la lecture de Tout un programme

Vérité(s)


Le procureur Cyrus Vance a abandonné les poursuites contre M. Strauss-Kahn considérant que le défaut de crédibilité de la plaignante ne permettait pas de risquer un procès. »Si nous ne ne sommes pas capables de la croire insoupçonnable, nous ne pouvons pas demander à un jury de le faire. » C’est donc uniquement pour cette raison, (on l’espère!) que l’accusé bénéficie d’un non-lieu (ce qui n’est pas d’ailleurs le premier de sa vie). Il n’est en rien innocenté! (On n’ose envisager que le procureur ait pu ou dû se plier aux pressions et contraintes multiples).

Quand on lit le rapport du procureur, on est cependant troublée par un argumentaire qui fait bien peu de cas des états forcément perturbés de la plaignante, pouvant bien sûr, si l’on instruisait autant à décharge qu’à charge, éclairer la confusion des versions diférentes qu’elle donne de ce qui se passe autour  de l’acte, aussi bien que de son arrivée aux USA.On peut aussi y lire :  » La relative brièveté de la rencontre entre l’accusé et la plaignante a d’abord suggéré que l’acte sexuel n’était probablement pas consentant. »

Invention, mensonge, tromperie, duperie, cinéma, on retrouve là toujours les mêmes présupposés lorsque l’on aborde la question du viol (suposé bien sûr). Pas un mot sur les différents mensonges de l’accusé, sur sa vie, ses comportements. Rien. Pas même besoin de dire. Et peut-être même ne surtout pas dire, si l’on en croit ses avocats.

La femme, elle, doit être  insoupçonnable.  (voir  infra  « Le corps meurtri »).  Continuer la lecture de Vérité(s)